Yeruldelgger

Yeruldelgger-Ian Manook.
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest

Yeruldelgger

Ian Manook

Editions Livre de poche
 8,30 €
Roman policier

Les journées du commissaire Yeruldelgger ne sont pas de tout repos. Il doit mener plusieurs enquêtes à la fois ; celle concernant le corps d’une petite fille ensevelie avec son vélo dans la steppe et celle de trois chinois retrouvés émasculés dans un entrepôt. Comme partout, la corruption règne à Oulan Bator et encore plus au sein du commissariat. Malgré les blessures de son passé, (sa plus jeune fille Kushi a été enlevée et exécutée) Yeruldelgger, destitué par sa hiérarchie, ne se laisse pas détourner de sa recherche de la vérité. Pour mener à bien ces enquêtes sordides, il a auprès de lui Solongo la médecin légiste, et une excellente inspectrice Oyun.
Ce polar est servi par le charme de l’inspecteur, homme fort, imprégné et défenseur de la tradition mongole qui ne recule devant rien. Sans trop d’état d’âme, il use de moyens douteux, de violence, de la magie des moines bouddhistes qui ont fait son éducation pour obtenir les renseignements dont il a besoin ou pour protéger ceux auxquels il tient. Les personnages secondaires sont également très attachants. Les liens tissés avec Yeruldelgger le soutiennent et l’aident à faire progresser l’enquête. Sans eux, Yeruldelgger serait démuni.
Dans ce roman noir, Ian Manook dépeint une société gangrénée par les trafics en tous genre, la misère, la présence colonialiste des investisseurs chinois et coréens et la perte des repères identitaires qui en découle. Comme un chant à deux voix, en complément à ce réalisme déprimant, l’auteur nous charme par l’exotisme des descriptions des yourtes, des paysages sauvages, des coutumes ancestrales et de superstitions chamaniques.
Un polar riche et véritablement dépaysant.

Extraits : “….Solongo croyait aux esprits. A ces liens qui se tissent entre des êtres distants. Elle ne croyait ni aux superstitions, ni aux sciences divinatoires. Juste au mystère de ces connexions encore inexpliquées entre ce qui est en nous et ce que nous ignorons. Beaucoup d’images de son cauchemar lui parlaient déjà, dont elle savait qu’elle trouverait facilement le sens. Seule l’image de la steppe qui se creusait et s’effondrait derrière l’homme portant la femme morte l’intriguait….”

 ” …La propriété autour de l’étang se composait d’une quinzaine de yourtes. Yeruldelgger devina à quelques murmures et ronflements qu’un grand nombre étaient occupées. Il croisa dans la nuit une silhouette adossée à un arbre. L’homme tirait sur une cigarette en méditant sous le ciel étoilé à la beauté de cette terre loin de chez lui. Yeruldelgger n’aurait pas su dire à quoi il savait que l’homme était étranger mais il le savait. Japonais ou coréen, à sa façon de tenir sa cigarette. Plutôt coréen….”

“Il entendit la balle siffler contre son oreille et vit le tronc des arbres, le ciel entre les cimes et les rochers se chevaucher pêle-mêle pendant qu’il tombait en roulant de l’autre côté d’une petite crête qu’il n’avait pas remarquée. Un dernier rebond le jeta sur le dos dans le fond d’une ravine, un trou humide, un cul-de-sac sans issue qui dégageait au-dessus de lui un ovale de ciel bleu ciselé par la cime sombre des mélèzes. Une émotion fugace le saisit devant cette beauté inattendue et il se surprit à se résoudre qu’elle soit sa dernière vision du monde.”

À lire aussi...

100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien - Alexandra Dalu - Leduc Editions

Les 100 idées reçues qui vous empêchent d’aller bien

"Les 100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien", est un guide clair qui nous apporte des réponses précises, des conseils éclairés, sur différents sujets comme l' alimentation, le sport, le sommeil, pour nous permettre de démêler le vrai du faux et de cette façon, apprendre à prendre soin de nous.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This