Sous l’aile du corbeau

Sous l'aile du corbeau - Trevor Ferguson - éditions Le Serpent à plumes
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest
Sous l’aile du corbeau

Trevor Fergusson 

Editions Le serpent à plumes
21 €
Roman 

C’est à un moment de lecture original auquel nous convie Trevor Fergusson avec son roman “Sous l’aile du corbeau”. Dès les premières pages, le lecteur peut se sentir égaré. Où l’auteur veut-il nous m’emmener ? Que s’est-il passé pour Doc et Henry, les deux personnages principaux avant que l’histoire ne commence ? Pourquoi sont-ils obligés de fuir ? Puis peu à peu, au fil des pages, à l’image de ces deux personnages l’un enfoncé dans la forêt, l’autre pris en mer dans une tempête, on se sent arriver enfin à destination : eux, au coeur d’une nature palpitante, puissante, et nous au coeur du roman. Doc est un médecin alcoolique, Henry fermier. Tous deux sont poursuivis par Morgan, l’homme à la balafre, revenu après plusieurs années d’exil les faire taire. C’est deux là veulent faire jaillir une vérité des plus gênantes : sa responsabilité dans la mort de sa soeur Gail. En danger, cherchant à fuir Morgan mais en même temps, voulant l’empêcher de nuire, ils se mettent sous l’aile protectrice de Billy, le chef de la tribu des corbeaux. Leur périple les mène au fond d’une forêt où ils ont à survivre aux intempéries, aux animaux sauvages et à Morgan qui les traque sans relâche. Mais au fond, ils sont surtout à la recherche de leur rédemption pour avoir été faibles ou lâches. C’est là leur quête : retrouver ainsi l’estime d’eux-mêmes.

Ce que chuchote Trevor Fergusson à nos oreilles est une belle histoire de rencontre entre l’homme et une Nature, force de vie ; nature sauvage à affronter mais également nature avec qui l’homme doit communiquer voire communier… Fergusson est un merveilleux conteur qui sait comme personne nous faire aimer des personnages excentriques, originaux, faibles mais courageux bref totalement humains et donc attachants. Un très beau livre à découvrir.

Extraits : ” Il lui arrivait souvent d’avoir peur des mélopées. Il s’y était laissé engloutir dans le passé. Elles roulaient parfois sur lui, vague après vague, se creusaient un chemin dans son corps et il se sentait dominé, sentait son coeur qui s’accélérait avec les tambours et son esprit qui vacillait sous le martèlement des voix, mais il avait appris à tolérer les mélopées aussi et à en tirer profit parce qu’il avait appris qu’elles se terminaient toujours et qu’il était alors libéré et rendu à lui-même de nouveau. Il pouvait suivre les mélopées et s’y perdre mais en fin de compte s’extraire de la fin inversée du rituel, comme un danseur triomphant à la fin de son mouvement, et qui peut être seul de nouveau, renvoyé à ses propres pensées et aux perturbations de son esprit, quand le théâtre se vide.”

” Il tentait de communier d’habitude près de la sécurité de sa cabane, à la simple orée du bois, et avait toujours ressenti de la peur après ces tentatives malgré le rougeoiment de la méditation initiale. Maintement il y était plongé, immergé dans les profondeurs de la dense forêt humide. Il n’y avait pas d’évasion possible et lentement, bout par bout, il calma ses tensions, les laissa tomber de lui comme des feuilles mortes, et il atteignit un point de quiétude qui progressa jusqu’au calme, puis il sentit son corps partir à la dérive.

Du jus de tabac à chiquer dégoulinait dans sa barbe grise en broussaille. Il marchait entre les grands arbres et écoutait la forêt et la forêt n’était pas habitée encore. Les petits oiseaux continuaient de paniquer parce qu’il y avait des étrangers dans la forêt. Il savait qu’il y avait plus d’un étranger parce que les oiseaux le lui avaient dit. Dans un grand secteur des bois, les oiseaux ne s’étaient pas encore installés et cela lui disait qu’il y avait plus d’un étranger et qu’il s’était disséminés. Il inspirait et expirait bruyamment. Son coeur palpitait. Depuis les coups de feu, il n’avait cessé de palpiter.

 

À lire aussi...

100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien - Alexandra Dalu - Leduc Editions

Les 100 idées reçues qui vous empêchent d’aller bien

"Les 100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien", est un guide clair qui nous apporte des réponses précises, des conseils éclairés, sur différents sujets comme l' alimentation, le sport, le sommeil, pour nous permettre de démêler le vrai du faux et de cette façon, apprendre à prendre soin de nous.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This