cuire-viande-nouvelle-vie

Savez-vous cuire la viande ?

Bien sûr, pour éviter le danger des graisses, on peut se lancer dans un régime…

Mais voilà, on a toujours peur de devoir se priver ! Bon, reconnaissons que le pain frais et le fromage, aussi mauvais soient-il à la longue pour nos articulations, il peut être difficile de s’en passer. Mais vous pouvez freiner leur consommation, les limiter à quelques repas plus festifs que d’autres !
Pour la viande par contre, bonne nouvelle !
S’il faut en consommer un peu moins que de coutume, on peut surtout adapter ses modes de cuisson. Un petit peu d’histoire : en 1912, un chimiste français, Louis-Camille Maillard, a démontré que lorsque l’on chauffait des protéines animales à partir de 110 °C, elles se liaient avec d’autres molécules pour créer des “glyco-toxines”, que notre organisme ne savait pas digérer ! D’où les mêmes problèmes pour nos articulations qu’avec le gluten…
Alors, comment cuire sa viande si l’on veut éviter tout problème ?
Première idée, la cuisson dans un liquide puisque l’eau ne peut pas chauffer à plus de 100 °C. Le barbecue ? À part quelques rares occasions, évitez-le si vous avez des problèmes d’articulation. Sa température est bien trop importante. Les “mijoteuses” sont idéales, de même que la cuisine à la vapeur, surtout pour les poissons. Et le four ? Il suffit de prendre son temps ! En effet, si vous prenez l’habitude de ne jamais le régler à plus de 109 °C, vous éviterez tout problème. Il faudra juste allonger un peu le temps de cuisson.

Autre avantage, gustatif cette fois...
Lorsque la viande est cuite “moins chaudement”, ses enzymes ne sont pas détruits et elle est bien plus tendre. Essayez, ça marche !

À lire aussi...

Mangeons-nous trop de sucre ?

Si notre consommation de sucre explose, c'est souvent à cause des préparations industrielles qui en regorgent… Sans trop se priver, comment redevenir plus raisonnable ?

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This