Piaf mon amie

Piaf mon amie - Ginour Richer - Editions Denoël
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest

Ginou Richer

Éditions Denoël
19 €
Biographie

Celle qui fut l’amie de Piaf nous raconte son Édith. Ginette Richer rencontre la chanteuse lors d’une tournée grâce à Guy Bourguignon, un des Compagnons de la chanson, avec qui elle se mariera. Édith, séduite par cette belle jeune fille, titi parisienne comme elle, souriante et culottée, en fait sa coiffeuse, repasseuse, dame de compagnie, confidente et très rapidement son amie. Ginette Richer a 16 ans, Édith la rebaptise. Pour tous, elle sera désormais Ginou. Très vite, les deux femmes deviennent complices car elles ont beaucoup de choses en commun : elles sont issues des quartiers populaires de Paris, elles aiment l’humour, le rire et les hommes… Lorsqu’ Édith se sépare des Compagnons de la chanson, Ginou, naturellement, quitte son mari, confie le fils qu’elle a eu avec Guy Bourguignon à ses parents et suit la chanteuse. A partir de cette date et durant 15 ans, toute sa vie va tourner autour de la “môme”. Ginou va vivre avec elle dans les différents appartements et hôtels et connaitre son intimité.
Aznavour, Montant, Moustaki…
Dans Piaf mon amie, elle nous livre ainsi des souvenirs émouvants de la chanteuse, mais également ceux d’artistes, célèbres ou non, qui ont croisé sa route, vécu dans son sillage tel Aznavour éternel ami, complice artistique, et de ses nombreux amants Montant, Moustaki, Charles Dumont… Une vie finalement partagée en deux. Fêtes, repas bien arrosés, fatigue, drogue pour faire taire la douleur (causée par les accidents de voiture) pendant les tournées. Puis, entre les spectacles, la vie de Mmes presque comme tout le monde : tricot, apprentissage jamais fini de l’anglais, prières, surtout pour la très pieuse Édith. Ginou Richer a écrit ce livre pour partager de beaux souvenirs avec les lecteurs ; mais pas seulement. Cette biographie lui permet de dénoncer, à mi-mots, la tyrannie exercée par la chanteuse auprès de son entourage, et de reconnaître le fait qu’elle a du renoncer à vivre sa propre vie durant toutes ces années. L’occasion enfin de dire à cette femme hors du commun tout son amour et continuer à faire ce qu’elles ont toujours partager : rire et aimer.

 Extraits :  :” Même si nous nous sommes vouvoyées longtemps, notre fusion a été immédiate. Sans qu’il n’y ait jamais eu la moindre ambiguïté entre nous. Edith aimait trop les hommes, moi aussi. Je crois qu’une amitié amoureuse s’est emparée de nous. Une amitié totale, absolue, comme si elle avait, soudain, trouvé son complément féminin. A l’exception, peut-être, de Marguerite Monnot, sa fidèle compositrice, qui a créé plus de vingt chansons dont l’Hymne à l’amour, je crois pouvoir dire qu’Edith n’a pas eu d’autre amie que moi. Tans pis pour celles qui ont croisé sa vie, par intermittence. »

 « Ginou, c’est l’homme de ma vie… me confesse t-elle, au bout de quelques jours. Son regard brille comme jamais. En fait, Marcel était jusqu’alors un petit garçon, pris en charge par son manager, Lucien Roupp. Là, le boxeur était très intimidé. Il est émerveillé par Edith. En réalité, ils sont en admiration mutuelle. Et je vois bien qu’elle ne m’en parle pas comme des autres. Quand on est rentré à Paris, elle a changé toute sa garde-robe. Ses tailleurs, ses jupes. Elle a changé sa literie. Elle est amoureuse comme jamais. La pureté, la timidité, la simplicité de Marcel l’émeuvent. Il a un esprit sain et propre. Elle savait qu’il ne venait pas pour son argent, ou pour sa notoriété. Ils sont aussi célèbres l’un que l’autre. Elle sait qu’il est là pour la femme, pas pour la vedette. »

 « Je suis restée discrète, loyale, honnête pendant que nombre de biographes, de témoins, d’ « amis », d’historiens, de journalistes prétendaient pouvoir nous éclairer sur la « vraie » Edith. Combien de livres m’ont agacée, révoltée, choquée, blessée, m’ont scandalisée en évoquant des situations qui n’ont pas eu lieu, des faits inventés ou déformés, des personnages dont on a changé la casquette ou bien des souvenirs faisant passer Edith pour ce qu’elle n’était pas. Je ne pouvais pas répondre à tous ces livres, passer mon temps à démentir ou dénoncer des faux amis et des faux témoins. Ce jeu-là m’aurait fatiguée.”

 ” Chacun se fera son opinion sur la vie, ou la non-vie, que l’on mène dans le quotidien d’une légende de la chanson. On existe, on résiste, on persiste. J’ai été sous influence, certes, mais voulue. J’ai gardé ma personnalité, je n’ai pas pris la sienne. Moi, libertaire devant l’éternel, j’ai accepté d’elle ce que je n’aurais jamais accepté de quiconque, surtout pas d’un homme, mais, dans cette prison sans barreaux, sous les sunlights d’un théâtre quotidien, je dois vous avouer que, moi aussi, j’ai croquer ma part d’étoile. Moi aussi j’aurai pu chanter : “Tu me fais tourner la tête, mon manège à moi c’est toi, je suis toujours à la fête…””.

 

À lire aussi...

100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien - Alexandra Dalu - Leduc Editions

Les 100 idées reçues qui vous empêchent d’aller bien

"Les 100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien", est un guide clair qui nous apporte des réponses précises, des conseils éclairés, sur différents sujets comme l' alimentation, le sport, le sommeil, pour nous permettre de démêler le vrai du faux et de cette façon, apprendre à prendre soin de nous.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This