Et si on louait un camping-car ?

Pour une première expérience, il y a bien des petites astuces à connaître…

Premier conseil, ne louez pas le véhicule à côté de chez vous pour avaler ensuite des centaines de kilomètres dès les premiers jours. Mieux vaut se rendre en train ou avec votre voiture sur le lieu de vacance désiré, et louer le camping-car là-bas pour ensuite rayonner tranquillement dans la région.

Quel type choisir ? Pas trop gros si vous ne vous sentez pas à l’aise, mais pas riquiqui pour profiter d’un vrai espace de vie. L’idéal, un “profilé” ou un “intégral” avec lit permanent. Quoi qu’il en soit, rassurez-vous : ce type d’engin se conduit comme une voiture, il faut juste faire attention à l’encombrement en centre-ville et dans les manœuvres.

Pour la location, deux possibilités : louer à un particulier ou dans une agence. Cette dernière option est plus rassurante côté contrat, garanties et assurances. Avec un particulier, soyez très attentif aux conditions, appelez-le plusieurs fois au téléphone et vérifiez ses coordonnées dans l’annuaire, surtout avant de verser des arrhes. Bonne route !

Combien ça coûte ?

  • La journée : de 70 à 130 €
  • Le week-end : autour de 250 €
  • La semaine : de 600 à 1 000 €
  • Caution : un chèque de 1500 à 2000 €

Vive le camping (car) à la ferme ! Ils sont 1 800 vignerons, fermiers et artisans à s’être engagés à vous recevoir, avec votre camping-car, sur leurs terres. L’avantage, vous ne dormirez pas dans une aire mais en pleine nature, et en toute sécurité. Le prix à payer ? Il suffit de jouer le jeu et d’acheter aux hébergeurs quelques petites spécialités locales, une bonne bouteille par exemple ! www.france-passion.com

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This