Le sang versé

 

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest
Le sang versé

Asa Larsson. 

Editions Le Livre de Poche
7,60 €
Roman Policier

 

Rebecka Martinson, avocate fiscaliste, est encore bien fragile après le traumatisme subi dans “Horreur Borréale”, sa précédente aventure. En l’envoyant à Kiruna négocier un contrat, son patron Wans Wenngren veut l’aider à remonter la pente. Un crime y a été commis : une femme pasteur a été retrouvé pendue dans son église. Ses prises de position et l’aide qu’elle apportait en faveur des femmes battues l’avaient rendue impopulaire, surtout chez ses confrères et les maris violents… Sans vraiment le vouloir, engourdie par les émotions de son enfance à Kiruna et centrée sur ses propres préoccupations et ressentis, l’avocate va être amenée à remonter la piste de cette affaire, jusqu’à se mettre en danger.
Ici, on retrouve avec plaisir le rythme typique de l’intrigue des polars suédois, sans frénésie ni accélération. Les descriptions de la région et de l’atmosphère de Kirunu sont une invitation au voyage et à une meilleure compréhension de la manière de vivre des habitants du Grand Nord. La place de la religion et le rôle de l’église dans ces régions isolées sont finement analysées. Et puis, on est facilement séduit par cette histoire de femmes : celle de la victime assassinée bien sûr, mais également celle de Rebecka. Les souvenirs de son enfance à Kiruvu, et ceux du traumatisme qu’elle a subi et dont elle a du mal à se remette, en font une femme attachante, sincère, fragile ; loin des “super héroïnes” que l’on rencontre dans de nombreux polars. Un ouvrage original, à découvrir sans faute.

 Extraits : Tout à coup elle se revit petite fille avec son pull over en tricot synthétique qui rendait ses cheveux électriques chaque fois qu’elle le passait par dessus sa tête. Ses blue-jeans devenus trop courts qu’on avait rallongé sen bas par une pièce de tissu d’une autre couleur. Elle vit la petite fille sortir de la forêt avec dans la main un mug rempli à ras bord des myrtilles qu’elle venait de cueillir. Elle se dirige vers l’étable. Sa grand-mère l’attend à l’intérieur. Un petit feu d’herbe destiné à faire fuir les moustiques brûle au milieu du sol en ciment. Il ajuste la bonne taille. S’il dégage trop de fumée, les vaches toussent. Grand-mère est en train de traire Mansikka, elle coince la queue de la vache contre son flanc avec le front.”

“Mildred trouvait que l’église devait être un lieu de rassemblement. Elle se fichait de savoir si les gens étaient croyants ou pas, c’était une question entre le Seigneur et eux. Mais elle parvenait à les faire venir à l’église pour les baptêmes, les confirmations, les mariages et les grandes occasions, elle leur disait que cela leur permettrait de se rencontrer et qu’ainsi ils se sentiraient suffisamment chez eux à l’église pour s’y réfugier dans les moments où la vie est difficile. Quand les parent lui répondaient que leurs enfants n’avaient pas la foi et qu’ils n’accepteraient de se faire confirmer que pour recevoir des cadeaux, elle leur assurait qu’il n’y avait pas de mal à apprécier les cadeaux et que les jeunes n’aiment pas étudier de toute façon, que se soit à l’école ou à l’église.”

“La clé tourna sans difficulté dans la serrure du troisième casier. C’était forcément le bon. Rebecka l’ouvrit et regarda à l’intérieur. Il n’était pas très grand et ne contenait pas grand-chose, mais le peu qui s’y trouvait occupait tout l’espace. Rebecka répertoria des boîtes de rangement en carton rigide et plusieurs sachets en tissu contenant des bijoux : colliers de perles, bagues en or incrustées de pierres précieuses, boucles d’oreilles, deux alliances polies qui paraissaient anciennes. Des objets dont Mildred Nilsson avait hérité, probablement.”

À lire aussi...

100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien - Alexandra Dalu - Leduc Editions

Les 100 idées reçues qui vous empêchent d’aller bien

"Les 100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien", est un guide clair qui nous apporte des réponses précises, des conseils éclairés, sur différents sujets comme l' alimentation, le sport, le sommeil, pour nous permettre de démêler le vrai du faux et de cette façon, apprendre à prendre soin de nous.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This