L’autre Simenon

 

L'autre Simenon de Patrick Roegiers - Editions Grasset
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest
L’autre Simenon

Patrick Roegiers

Editions Grasset
19,00 €
Biographie

 Les fidèles de Maigret ne le savent peut-être pas mais Simenon avait un frère. Georges l’aîné, mal aimé par sa mère une femme bigote, quitta assez tôt la Belgique pour Paris et devint très vite romancier à succès. Enfant, François lui fut trop choyé. Adulte, il devient un petit homme sans valeur, un personnage fallot sans amis et sans opinion. Mais la seconde guerre mondiale approche. Les têtes s’échauffent dans toute l’Europe et les idées sont en ébullition. Christian fait alors connaissance avec REX, un parti nationaliste. Il va y adhérer, y mettre toute sa foi, y trouver un idéal et une famille. Le roman de Patrick Roegiers est en fait principalement une analyse de ce parti pro-nazi et un atroce compte-rendu de la période meurtrière qu’a été l’Occupation en Belgique. Dans une langue puissante, cruelle, drôle parfois, l’auteur décrit les exactions, les luttes et les crimes commis par REX. On se demande avec angoisse comment tous ces gens ont pu se laisser embrigader pour, ensuite, obéir à ces injonctions de violence, de terreur et de haine. Pour Christian, le point de non retour arrive lorsque qu’il participe, en août 45, à l’effroyable tuerie de 27 civils. Georges, qui avait mené en France pendant l’Occupation une vie privilégiée, proche de l’Occupant, se trouvait menacé. Il rencontra son frère à Paris et le persuada de s’engager dans la Légion où il mourut en 1948. Un roman passionnant ! Deux frères, deux destins…

 Extraits :  “Christian menait une vie sans éclat. Il n’avait aucune confiance en lui. Il n’existait pas à ses propres yeux.Il n’avait pas idée de celui qu’il était. Il n’était chez lui nulle part et il ne se préparait à aucune profession.Il ne s’occupait de rien. Il ne ressemblait à personne et à tout le monde en même temps. Il ne faisait qu’un avec celui qui se perd. Comment sauter par-dessus sa propre ombre ? Il se doutait qu’il portait l’échec en lui. Il ne s’intéressait pas aux autres. Il subsistait comme eux. Mais sans eux.”

“Et Georges, le célèbre écrivain, qui achevait un roman en moins de deux, qui prétendait haïr la politique mais qui avouait une « très forte admiration » pour Brasillach , que faisait-il durant l’Occupation ? Savait-il que son frère filait un mauvais coton ?… … Georges était fier d’étaler sa réussite, lui qui avait toujours eu l’angoisse de la vie ratée, et qui la racontait à longueurs de pages à travers l’existence de ceux qu’il appelait complaisamment « les petites gens ».”

“Léon Degrelle : prophète des temps nouveaux, à l’âme ardente et rafraîchissante, au verbe giclant en gerbes flamboyantes, sermonneur exalté, habile sonneur de cloches, Degrelle avait l’art de séduire le cheptel des fidèles. Le bras tendu vers l’avant, le poing serré, l’index braqué, il empoignait et possédait son auditoire chauffé jusqu’au délire. Faussement à bout de souffle, comme le boxeur qui simule la fatigue pour mieux rouler son adversaire, il ralentissait, semblait chercher ses mots qui jaillissaient un instant avant comme des fusées, puis précipitait son débit, soudain haletant et saccadé. Sa pensée, aussi ondoyante qu’un torrent, renversait tous les obstacles.”

À lire aussi...

100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien - Alexandra Dalu - Leduc Editions

Les 100 idées reçues qui vous empêchent d’aller bien

"Les 100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien", est un guide clair qui nous apporte des réponses précises, des conseils éclairés, sur différents sujets comme l' alimentation, le sport, le sommeil, pour nous permettre de démêler le vrai du faux et de cette façon, apprendre à prendre soin de nous.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This