Là où vont les morts

Là où vont les morts - Roman de Liam McIlvanney - Editions Métailié Noir
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Pinterest
Là où vont les morts

Liam Mc Ilvanney.

Editions Métailié Noir
20 €
Roman

 Gerry Conway, journaliste au Glasgow Tribune ne croit pas au suicide de son ami Martin Moir. Ce jeune journaliste qu’il a formé à ses débuts était devenu un reporter hors pair, toujours à dénicher des scoops, à poser des questions qui fâchent, bref à se faire mal voir de bons nombres de personnalités. Certaines de ses enquêtes l’avaient amenées à explorer les bas-fonds du quartier sud de la ville. Gerry pour découvrir les motivations de ceux qui ont tué Martin Moir, cherche, fouille et soulève quelques lièvres. La soi-disant corruption de son ami, le meurtre d’un gardien de foot, bras droit d’un des caïds de Glasgo, les appels d’offres autour des jeux du Commonwealth, le faux suicide de Martin. Tout est lié. Malgré l’opposition des dirigeants de son propre journal, les menaces à peine déguisées des politiques et gangsters, Conway va finalement resté au plus près de ce qu’il est profondément : un journaliste en quête de vérité….
Avec ce deuxième roman, Liam Mc Ilvanney dresse un portrait de l’Ecosse d’aujourd’hui. Tous les ingrédients du polar sont là : malversations, corruptions, menaces, flingages, hommes politiques véreux. Bref tout ce qu’on aime….

Extraits : “Quatre ans plus tôt, sans que je sache encore qui il était, Hamish Neil m’avait offert un tuyau, une photo de Peter Lyons, le ministre de la Justice, en compagnie de paramilitaires protestants en Irlande du Nord. Le temps de mener mon enquête à Belfast, j’avais mis en évidence la présence de Lyons sur les lieux d’un assassinat politico-religieux et désigné Walter Maitland comme le principal fournisseur d’armes de l’UVF.- l’Uster Volunteer Force, un groupe paramilitaire royaliste. Le ministre avait démissionné et j’avais été licencié, mais du point de vue d’Hamish Neil, il ne s’agissait que de dommages collatéraux.”

 “Je suis rentré à Glasgow toutes fenêtres baissées, l’air froid me brûlant les joues, des regrets diffus flottant dans l’habitacle. Je ne savais même pas au juste ce que je m’étais engagé de faire. Enquêter un peu sur la mort de Martin. Faire ce que je pourrais. Qu’est-ce que ça signifiait ? Par où commencer ? Maintenant que j’avais quitté la chaleur fiévreuse du séjour de Clare, les preuves semblaient bien minces.”

“J’avais déjà perdu une famille Je ne pouvais pas en perdre une autre. Il fallait que je règle ça. D’une manière ou d’une autre, il fallait que j’en finisse avec Neil. Je voulais qu’ils reviennent, ma compagne et mon fils. Je voulais que notre vie reprenne là où on l’avait laissée, que les journées retrouvent leur rythme familier, mais je savais en versant un autre doigt de whisky dans ma tasse vide, que nous étions déjà allés trop loin. Demander une trêve ne suffirait pas. Je ne pouvais contacter Neil et lui dire que c’était fini, que j’avais soudain changé d’avis, que je me retirais. Il allait falloir payer, une pénalité ou une taxe. Et je savais de quoi elle serait faite.”

À lire aussi...

100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien - Alexandra Dalu - Leduc Editions

Les 100 idées reçues qui vous empêchent d’aller bien

"Les 100 idées reçues qui vous empêchent d'aller bien", est un guide clair qui nous apporte des réponses précises, des conseils éclairés, sur différents sujets comme l' alimentation, le sport, le sommeil, pour nous permettre de démêler le vrai du faux et de cette façon, apprendre à prendre soin de nous.

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This